Opuwo

Nous sommes maintenant des experts pour monter/démonter notre tente!

Après une bonne grosse journée de route, nous sommes maintenant à Opuwo, au Country Lodge and Camping où nous passerons 2 nuits (enfin un peu de stabilité).

Arrivés hier, nous sommes passés par le bureau du tourisme (la cabane jaune)

IMG_3006

et nous sommes entendus pour une expédition en territoire Himba, départ à 8h30 demain matin. Nous avons donc levé le camp et rejoint notre guide qui nous amènera dans un tout petit village Himba reculé. Ayant compris que nous ne voulions pas une visite trop touristique, il nous amène dans un village qui ne « reçoit » visiblement pas souvent.

Après quelques km de route (sic), nous arrivons près du village. Nous devrons terminer le trajet à pied car de gros cailloux bloquent les derniers 300 mètres. Nous apportons de la farine de maïs et d’autres denrées utiles à cette tribu qui vit sans eau, sans électricité dans des huttes en bouses de vache encerclant l’enclos des bêtes. Il est difficile de décrire cette journée sans tomber dans les clichés. D’ailleurs nous avions des sentiments mitigés d’occidentaux qui veulent découvrir et aider mais qui se sentent aussi un peu voyeurs.

En arrivant, le village (5 ou 6 huttes) est quasiment désert. Une vieille femme et une autre enceinte et deux jeunes enfants sont seuls sur les lieux. Nous entendons par ailleurs les chants d’enfants qui sont « à l’école » dans un bâtiment rudimentaire sur une colline avoisinante.

IMG_2952

Keke apprendra de la vieille femme que les hommes ont dû se rendre au village secondaire avec les bêtes car il règne présentement une sécheresse anormale. Une fois les présentations faites, nos amis Sandra et Bernard offrent à la vieille femme une couverte tissée reçue lors de leur passage en Indonésie et qui signifie à son porteur qu’il est membre de la tribu qui l’a tissée.

La magie s’opère et la vieille qui est chef de clan en l’absence de son mari, nous autorise à circuler librement sur le site et à prendre des photos. Elle envoie aussi les enfants chercher les femmes et les enfants des villages environnants. Malgré une certaine gène, le contact est bon et nous arriverons à échanger quelques mots avec le groupe.

Malgré nos réticences, Keke demande aux femmes si elles accepteraient de faire une de leurs danses traditionnelles. Nous savons que cela fait partie du spectacle et sommes une peu mal à l’aise mais les femmes s’exécutent et semblent aussi mal à l’aise que nous ce qui finit par rendre le tout plutôt sympathique et bon-enfant. Soudain, une des femmes s’avance vers nous et invite Annie à danser. Vous connaissez Annie et son plaisir de danser… Mattéa suivra aussi et nous garderons un souvenir touchant de ces quelques heures passées avec ce peuple à la peau cuivrée.

Publicités

4 réflexions sur “Opuwo

  1. fascinant… quel dépaysement… j’ai de la difficulté à croire ce que je lis. Continuez à profiter de chacun de ces moments magiques du bout du monde. un jour à la fois, un rêve à la fois!! trop hâte de voir vos photos Caro xx

  2. Je n’en reviens pas! Je n’en reviens tout simplement pas! Vous avez retrouvés le soulier??? Nice!! 🙂

    Merci pour ce récit très captivant, j’avais l’impression de voyager avec vous. Ça donne le goût de s’y rendre pour aussi perdre un soulier! J’ai hâte de lire la suite…

    À bientôt sur le blog!

    Phil xxx

  3. C’est vraiment fantastique vos récits de voyage! À vous lire, j’ai vraiment l’impression de réaliser mon rêve d’un jour visiter cette fascinante partie du monde qu’est l’Afrique. J’ai aussi bien hâte de lire la suite…

    Marie-Andrée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s